Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : mémo d'humeur de tonton Dzuzz
  • : pour amateur de sorties musclées mais pas trop. Un top associatif : Vis Tes Trips
  • Contact

Profil

  • Dzuzz
  • adepte du vent et du soleil dans les yeux, initié à la numérologie quinquennale, cyclo du dimanche quand la ville est endormie et la campagne pas encore éveillée, testeur de P.U.C au genou gauche...
  • adepte du vent et du soleil dans les yeux, initié à la numérologie quinquennale, cyclo du dimanche quand la ville est endormie et la campagne pas encore éveillée, testeur de P.U.C au genou gauche...

Le Jeu du Compteur

Je m'étais dit :
j'arrête les concours !
Mais ça c'était avant !

Vu que celui de l'inédit et impair13579 a été une franche réussite,
une nouvelle étape du jeu du compteur est en prévision
pour le passage au 15555....

De quoi alimenter la chronique
et les conversations au coin du feu de bois.

Surveillez vos mails et
soyez fidèles au rendez-vous.

Recherche

Le nouveau compteur

Compteur relancé le 22/01/2021
A ce jour

compteur pour site

Plateforme

Je commence à m'habituer à cette nouvelle plate-forme !!!

5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 22:00

Eh oui les cocos, mon  fidèle Road Warrior a bien fêté ses 10 ans en arrivant à Hardelot.
Retour arrière sur cette folle journée !

Déjà la veille la tension était palpable !
Comme on se doutait que l’after ne serait pas possible, on a préféré faire un before sous l’œil bienveillant de Ben Président (qu’on remercie pour son accueil),d'Odile (qu'on remercie pour ses boudins), et de Nina (qu'on remercie pour sa pasta-party) .
 La raison l’emportant, l’accès aux boissons alcoolisées était limité.
Moi, je me suis dit, une bière et un petit verre de Patagon Blanc, ça sera bon pour le moral !
Timing fin de la ripaille vers 22h, ça c’est du sérieux.

 

Le dimanche matin, la belle équipe CHT’IL-H 2022 se retrouve près du grand Palais, au pied de la colonne qui n’existe plus (merci Mich’) et sur le coup de 7h15 , se glisse sous l’arche symbolique.


 On prend vite conscience que ça va être  style foire d’empoigne. Ben oui, ça fait du monde au départ.
Aussitôt emportés par la foule qui s’élance,  dans une folle sarabande, nous ne formons qu’un seul p’loton…….
Objectif : éviter l’irréparable !
On ne côtoie pas plus de 8500 cyclos dans les rues de Lille sans risques !
A nous de ne pas en prendre et c’est bien ce qu’on va faire tout au long de la journée.
Conditions idéales, train soutenu !
Bref jusqu’à Merville ça déroule.

Y’a bien Domi qui en perd un de ses verres de lunettes juste pour nous faire rire, Seb qui prétexte une visite à une lointaine cousine pour un arrêt express, du coup Nico s'arrête (et en profite déjà pour une petite pause sanitaire !) mais rien n’altère la bonne ambiance générale.
 Les Weppes vite avalées, ça va tracer jusqu’au ravito 1 et certains semblent pressés.

 

On sera quand même un peu dépité de se trouver au régime quart de banane verte/quartier d’orange….
Les cyclos prévoyants (nous !?) ont ce qu’il faut dans leur musette mais faut pas pousser pépère….


La campagne qui suit est tout aussi accueillante, on en profite car derrière faudra faire chauffer les manivelles.

L’enchaînement sur les forêts de Nieppe et de Clairmarais ne sera qu’une formalité et c’est triomphalement qu’on se présente à St Omer dans les ruines de l’abbaye St Bertin.
Ravito 2, bon je vous le refais pas mais idem que le 1 !

J’ai quand même réussi à chopper 1/8ème de gaufre

 

La traversée du centre-ville sur un petit pavé nous obligera à rester concentré mais ça remet les idées en place. En clair, tant que c’est pas fini, ça continue…
On est quasiment à mi-parcours, température ambiante sympathique, groupe idem !
Savoir se laisser porter par l’évènement !

Un joli passage auprès de l’abbaye St Paul de Wisques, prémices d’autres jolis passages.
Pour avoir étudié maintes fois le parcours, on savait que ces 40 kms entre St Omer et Licques étaient ponctués de 3 belles et vraies montées.
On s’était pas trompé, Lauwerdal (147m), Quercamps (190m), et le superbe mont de Clerques(172m) aux allures de petit col avec ses 2 chevrons au Michelin se succèdent sans répit si ce n’est de bien belles descentes à négocier (celle de la forêt de Tournehem est un vrai régal !).
Inutile de vous dire que le peloton explose.
On rencontre des gens, vélo à la main (on monte comme on peut !), des zigzagueurs, à la recherche de trajectoire, chacun son rythme, son style mais ça passe et on est bien content de se retrouver !

il l'a fait
il l'a fait

Une longue et pénible remontée tout en faux plat plein de traîtrises nous ramène sur Licques pour le ravito 3.
L’arrivée sur la place de l’église est bordée de supporters, la foule en délire, je crois rêver qu’ils ne sont là que pour moi.
 L’arrivée au ravito me fera vite déchanter avec un brutal retour à la réalité : y’a encore du monde !

Le barbecue tant vanté par l’organisation a été razzié. Pas envie d’attendre la cuisson suivante ! Je récupère un p’tit pilon de poulet à une cyclote qui a pitié de moi….

C'est là que le petit paquet de chips que tu trimballes depuis le matin prend toute son importance et toute sa valeur !

C’est pas d’tout ça mais que sont mes amis devenus ?
Un peu de cherche à droite cherche à gauche et le regroupement se fait pour la 4ème étape de ce périple.

Cette partie entre Audomarois et Boulonnais nous réserve une petite surprise avec le mont Dauphin et ses 208 m.
Mais tout cela se passe en forêt voire sur routes forestières et ma foi, c’est bien agréable même si la vigilance reste de mise !
Ne pas se planter si près du but.
Impossible de relâcher ses efforts, déjà parce que la grimpette et puis parce que le photographe annonce son stand !

Quitte à y passer autant s’extraire de son groupe !
D’autres le joueront en peloton, bref… !

 

il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait

Un ravito 4, qui va me réconcilier avec les autres, on a de la place, on a du temps, y'a de la variété, on peut parloter un peu, j’en profite.
Mes compagnons de route semblent soudainement pressés d’en finir alors go !  les copains pour le dernier tronçon.
Ce qui semblait sur le papier une simple formalité sera au final un peu plus ardu que prévu. 
Routes forestières en état très moyen faut faire gaffe ! de longs faux-plats vers le mont de Thunes ?
C’est bien là que Mich’ en profite pour nous gratifier de son traditionnel saut de chaîne !
 Pas de quoi fouetter un chat mais je pense que son vélociste va en entendre parler !

Et puis ça y est, ça sent la mer, une file de voitures à doubler, un tourne à droite et les rues d’Hardelot nous accueillent à platanes ouverts.

Du monde du monde, des vélos, plein de vélos, on se regroupe à  5 en ligne pour bien bloquer le passage, et c’est à  5 dans une ambiance de feu qu’on passe la ligne, c’est fait !

 

il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait

Reste à passer au ravito final ; une bière, une couque et une glace au spéculoos de chez Van den Casteele !
Heureux les gars !!!

Y’a plus qu’à aller voir la mer, se doucher, mettre les pieds dans l’eau reboire une chope et envisager le retour !

il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait
il l'a fait

 

 

Merci Virginie !
Tiens, j’ai retrouvé
mes chaussettes L-H 2016 !?

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2022 3 18 /05 /mai /2022 20:59

C’est pas souvent qu’il y a des brevets rando dans le coin…
Déjà faut pas les rater mais si y’a du doublon c’est bêta !
Donc dilemme de ce dimanche férié du 8 mai : une jolie Valencéenne de 90 km sur mes terres et en routes connues ou la fameuse 64ème vallée de la Creuse au départ de Châteauroux avec ses 120 km et son dénivelé conséquent !
En prime un passage au col du Pilori, terrain un peu connu (rappelez-vous janvier 2022).
La motivation étant au rendez-vous (et Lille-Hardelot approchant !) j’opte pour le plus ardu quitte à me lever plus tôt.

Donc fidèle à mon habitude, je cartographie, repère, évalue, prépare.

OK, me direz-vous mais quel rapport même lointain avec ce titre (qui, je n’en doute pas, vous a mis l’eau à la bouche !?) ; est-ce une réminiscence de la rando des Gourdes (alias circuit des Eoliennes) ?
Ben non, c’est trop couillon et indigne de moi.

Sur le coup de 6h45, je m’embarque pour Châteauroux.
Arrivé à Vatan, juste avant l’A20, un doute me traverse l’esprit et me taraude.
Je ne me revois pas mettre mes gourdes (bien préparées, comme il se doit) dans mon sac.
Vous connaissez ce genre de situation où le doute est permis mais où l’évidence de l’oubli s’impose.
Arrivé au départ, je plonge dans mon sac et confirmation PAS DE GOURDES !!!
Aargh, la honte mais je ne peux pas m’engager sans liquide.
Je fouille la voiture et retrouve une bouteille ; aux inscriptions je kalimérote un peu et récupère une autre petite bouteille.
Et que je te transperce les bouchons pour faire comme si !
Ah, quelle affaire mes amis….

 

Puis après, tout s’enchaîne très vite.
Départ groupé 7.45 ! et que ça démarre à fond la caisse.
Pas dans mon rythme ni dans mes habitudes ; très vite je laisse filer.
 Je récupère les fermeurs de circuit du Club des Amis Cyclos de Châteauroux (en fait c’est plutôt eux qui me récupèrent !), qui m’accompagneront tout le long du circuit (et heureusement pour moi).
Le premier ravito après la vallée de la Bouzane permet une évaluation de l’efficacité de mes récipients !

Euh bôf, c’est pas comme d’habitude…
Et c’est parti pour les 40 km Vallée de la Creuse où plus rien ne sera plat !
Descente sur la rive gauche  donc forcément remontée ! Traversée sur le Pont Noir pour rejoindre Gargilesse-Dampierre et la rive droite.
Pas de répit pour atteindre le col du Pilori !

Les paysages sont assez exceptionnels mais faut pas chômer en route.
Ravito 2, km 80 , où on m’informe que quelqu’un a oublié sa gourde. Suis bien tenté mais j’ai ma fierté et refuse !
Et bingo début de crampes ; boire, rester dans les roues ; mes amis du Club des Amis Cyclos jouent bien leur rôle !
Bon, pas d’affolement, je rentrerai dans les délais, bien content (et bien rincé !).
Et là, au buffet d’arrivée, je revois la petite dame du départ, celle qui m’avait dépanné avec la petite bouteille.
Voilà qu’elle me sort :  « Alors ça a été monsieur ? ».
Je ne peux que lui répondre OUI .
C’est alors qu’elle me dit :
« Oh vous savez, j’y ai pensé après mais y’avait des gourdes dans la tombola, j’aurais pu vous en donner une ! »
Euh, c’est qui la gourde !?
J’en ai oublié de demander si j’avais gagné quelque chose !

Au final, un très beau parcours et une belle leçon…

PS pour la vidéo, j'ai eu droit à une seule prise, mes amis du CAC étaient pressés de rentrer !!!!!

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 21:34

Ah ! joie et bonheur que de se retrouver dans une fraîcheur printanière pour un brevet du Nord.
Objectif : travailler la cohésion du groupe en vue du LH2022.
Ah ! joie et bonheur (bis) que de retrouver ses coéquipiers du Ch’til 2021

Bon, même si le coup de froid du matin tôt (4°) rafraîchit un peu nos ardeurs, c’est plein d’entrain que nous nous élançons de V d’Ascq pour une Villeneuvoise de 90 km.
Un bel enchaînement nous attend avec St Aubert  et Enclus.

On arrive vite à Lamain où Mich’ retrouve la sienne qu’il avait perdue lors d’un mémorable circuit des Eoliennes.
Un tracé classique nous amène rapido sur les contreforts du St Aubert qu’on s’apprête à grimper.
Et flûte, le ravito est en bas, hésitations, tergiversations, protocoles de décisions, bref on descend (de vélo) avant de monter le St Aubert !

On repart à froid mais c’est bien chaud qu’on arrivera au mythique col de la Croix Jubaru !

 

Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin

Y'a pas à dire mais quand c'est mythique, ben c'est mythique !!!

L’enthousiasme et La force du collectif, c’est beau à voir !
Par tours et détours le traceur de parcours s’est bien amusé pour nous amener au pied de l’Enclus (et par mon versant préféré !).

Ben y’a plus qu’à grimper….
Et c’est bien ce qu’on fait ; à chacun son allure, son style mais pas de souci, le regroupement est bien en haut avec le 2ème ravito !

 

Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin
Vent frais vent du matin

Le retour ne sera qu’une formalité, marqué par les péripéties habituelles, un changement de direction un peu brusque, une petite pause sanitaire, de beaux relais par nos meneurs d’allure.
Je languis de mon sandwich !

 

A l’arrivée, joie et bonheur(ter) !
Le temps de la causette et du sandwich partagé, le temps d’évoquer le prochain objectif !
Y’a pas à dire (mais je le dis quand même !), à vélo, tout est plus beau…


PS1  mon Road Warrior a passé le cap des 50 000 km
(euh, moi aussi !?)    
PS2 rendez-vous le 22 mai à Hardelot !

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

  • il l'a fait
    Eh oui les cocos, mon fidèle Road Warrior a bien fêté ses 10 ans en arrivant à Hardelot. Retour arrière sur cette folle journée ! Déjà la veille la tension était palpable ! Comme on se doutait que l’after ne serait pas possible, on a préféré faire un...
  • La gourde
    C’est pas souvent qu’il y a des brevets rando dans le coin… Déjà faut pas les rater mais si y’a du doublon c’est bêta ! Donc dilemme de ce dimanche férié du 8 mai : une jolie Valencéenne de 90 km sur mes terres et en routes connues ou la fameuse 64ème...
  • Vent frais vent du matin
    Ah ! joie et bonheur que de se retrouver dans une fraîcheur printanière pour un brevet du Nord. Objectif : travailler la cohésion du groupe en vue du LH2022. Ah ! joie et bonheur (bis) que de retrouver ses coéquipiers du Ch’til 2021 Bon, même si le coup...
  • du colza ?
    Du colza, par l’odeur, ne pas se laisser enivrer... Du cyclo-randonneur, par l’ombre, ne pas se laisser abuser... Du dossard, par son numéro, ne pas se laisser intimider…. Eh oui les cocos, c’est pas tout de faire le malin mais à un moment faut bien y...
  • j'y crois pas
    Faut avoir quasi 50000km au compteur pour se faire croquer le mollet !? De vrai, j'y crois pas... Et pourtant, au lieu-dit Chantemerle, la réalité m'a rattrapé et elle n'était pas seule !

2022, encore une olympique !

 Envie d'en avoir vraiment la forme...

et en espérant que ça serve !!!

Bonne année !!!

la lumière au bout du tunnel ???